Connaissez-vous le Dicthographe ?

Le Dicthographe est un dictionnaire qui aide à trouver les mots. Ce journal de bord relate sa progression et les prolongements qu'il suscite.

dimanche 27 septembre 2015

Le passage à Windows 10

 La nouvelle version de Windows ne change pas grand chose à l'utilisation basique que j'en fais, d'autant qu'un programme dont le nom m'échappe me permet de garder la même présentation.
 Je ne peux plus connecter mon casque sur la prise verte à l'avant de l'appareil, celle qui est à l'arrière me permet heureusement de retrouver la quiétude indispensable.
 Plus gênant, la souris patine, réagit à retardement : changement de pile, de port USB,... Finalement, dans les paramètres (confidentialité), j'ai décoché la case "envoyer à Microsoft des informations sur mon écriture pour favoriser l'optimisation à venir de la frappe et de l'écriture", ce qui de toute façon me laisse dubitatif.

mardi 22 septembre 2015

mardi 15 septembre 2015

Roma, romain, roman, romand, romanche


 Si romain fait évidemment penser à la Rome antique ou moderne (après la chute de l'Empire), il qualifie aussi ce qui concerne l'Église catholique (apostolique romaine).
 Le mot roman est dérivé du latin médiéval romanice, signifiant « en langue vulgaire », dérivé de romanus « Romain » qui avait pris dans la Loi Salique le sens de Gallo-roman par opposition à Franc Salien.
 Le roman a désigné dès la fin du 16ème siècle l'ancienne langue gallo-romane, tandis que le français désignait la langue contemporaine.
 Un roman était au Moyen Âge un long récit écrit en roman ou en ancien français, contant les aventures fabuleuses, galantes ou grotesques de héros mythiques, idéalisés ou caricaturés
 L'art roman, qui s'est répandu en Europe occidentale aux 11ème et 12ème siècles, rappelle l'architecture romaine mélangée d'influences byzantines et arabes.
 La romance vient de l'espagnol romance, à l'origine « roman de chevalerie, en vers ou en prose », probablement emprunté à romanz « œuvre narrative en langue vulgaire », c'est-à-dire un roman.
 Le romand, la variété de français parlée en Suisse occidentale, vient de roman avec la terminaison du mot allemand.
 Le romanche, la langue romane parlée dans les Grisons, en Suisse orientale, vient du latin médiéval romanice, comme un roman.

 Certains mots ont ainsi des sens fort différents. Un ou une romaniste peut être un(e) juriste spécialisé(e) dans le droit romain ; un(e) peintre flamand(e) influencé(e) par la Renaissance italienne et qui prônait à son retour l'imitation des maitres italiens ; un(e) partisan(e) de l'Église romaine, du rite romain ; une personne qui se spécialise dans les langues romanes ; une personne qui parle ou étudie les différents dialectes du midi de la France. Ce mot a même été utilisé pour désigner une personne qui écrit des romans...

dimanche 6 septembre 2015

Reviser ou réviser ?

 Il y a eu de nombreuses hésitations entre é et e pour la syllabe protonique (celle qui est devant la syllabe accentuée, c'est-à-dire qui est dite avec plus d'intensité).
 Aujourd'hui. le plus souvent [ə] est considéré comme vieilli et [e] l'emporte (révisable, réviser, réviseur, révisible, révision,... au lieu de revisable, reviser, reviseur, revisible, revision,...). Cependant pour certains mots c'est l'inverse : dehors, degré et non plus déhors, dégré, etc. CNRTL
 À noter que céler qui est devenu celer, se prononce souvent comme à l'origine (recéler mais déceler), voir : celer, céler / sceller / seller.
 Ces hésitations perdurent pour d'autres mots, par exemple : reviviscence ou réviviscence.

samedi 5 septembre 2015

La faute d'Europe 1

 4 septembre : Quand Europe 1 réalise un publireportage sur "l'ouvrage référence de la langue française", ce qui est évidemment présomptueux et inexact, le dictionnaire n'étant qu'un outil parmi d'autres, peu performant pour l'école primaire, mon commentaire signalant que le Dictho permet une approche différente est supprimé.
 Ils pourraient au moins corriger la faute dans cet article puisqu'ils proclament connaitre la quintessence de la langue française !
 6 septembre : Le commentaire est affiché. Reste la faute...

mardi 1 septembre 2015

Les fautes du magazine GEO, septembre 2015

 Une rectification orthographique de 1990 est prise en compte dans la publicité page 2 (boitiers).
 Page 26, je déplore de lire "une reporter" au lieu d'une reportrice (lire : Reporteuse, reporteure ou reportrice ?), alors que  page 138, j'apprécie "un globe-trotteur".
 Page 42, la faute "des milliers de plans de café" permet de rappeler qu'un plan (une représentation, un dessin schématique) est dérivé de planter, le "t" final ayant disparu par influence de plan, plane.
 Dans une publicité, page 141, le nom roche ne doit pas être écrit au pluriel pour les coqs de roche.
 Donc, une qualité orthographique satisfaisante en harmonie avec la richesse du contenu de cette revue. Reste la question des majuscules non accentuées dans le corps des articles.