vendredi 31 mai 2024

Académicien, académie, académique

 

A. l'Académie de Platon.

B. une société scientifique, littéraire ou artistique.

C. une école.

D. une division territoriale en France.

E. Belgique.

F. Québec.


A. l'Académie de Platon.

un académicien (1) : un membre de l'Académie fondée par Platon ou continuée par ses successeurs

un édifice académicien (1) : qui est propre à l'Académie fondée par Platon

l'Académie (1) :

  • le jardin d'Académos, près d'Athènes, où le philosophe Platon donnait son enseignement ;

  • l'école des disciples de Platon ou de leurs successeurs.

elle, il est académique (1) : elle est relative, il est relatif à l'Académie fondée par Platon ou à une des écoles qui lui ont succédé.

Les Académiques (1) : le titre d'un ouvrage philosophique dans lequel Cicéron expose la doctrine de l'académie ancienne sur la certitude.


B. une société scientifique, littéraire ou artistique.

une académicienne, un académicien (2) :

  • une, un membre d'une société scientifique, littéraire ou artistique ;

  • une, un membre d'une académie.

une formule académicienne (2) : académique.

une académie (2) :

  • une compagnie d'écrivains, d'artistes, de savants ;

  • un lieu où elle se réunit ;

  • toute société dont les membres s'occupent de lettres, d'arts, de sciences ou de quelque autre spécialité.

une, un académique (2) ou académiste : une académicienne ou un académicien, une, un membre de l'Académie française.

académifier ou académiser (1) : faire de quelqu'un un académicien.

elle, il est académisable : mérite d'entrer à l'Académie française.

une académisation : une élection à l'Académie française.


C. une école.

une académicienne, un académicien (3) :

  • une, un maitre de danse ;

  • une buveuse, un buveur d'absinthe ;

  • une, un récidiviste.

une académie (3) :

  • une école supérieure ;

  • une représentation peinte ou dessinée d'un modèle nu, servant d'exercice dans les académies de dessin ou formant des études préparatoires à l'exécution de tableaux achevés ; ce modèle ;

  • à l'étranger, une université ;

  • un établissement privé d'éducation ou d'instruction ;

  • une maison de jeu ou de plaisir.

une académie [Québec] :

  • une petite institution privée où l’enseignement, assumé par un seul maitre, revêtait la forme d’un préceptorat ;

  • un établissement scolaire où l’on dispensait un enseignement se situant d’abord après les premières années d’école et, par la suite, après le cours primaire ;

  • voir le Dictionnaire historique du français québécois.


une académie de billard

elle, il est académique (3) :

  • elle est relative, il est relatif à une académie, une société ou une école ;

  • elle est relative, il est relatif à l'université, à un établissement d'enseignement supérieur ;

  • elle, il manque d'originalité, de force ;

  • elle est conventionnelle, il est conventionnel ;

  • elle, il est conforme aux normes et usages reçus.


une figure académique : une figure d'étude nue, traitée sans égard à l'ensemble d'un tableau.

une, un académique (3) : une, un peintre obéissant passivement aux normes de l'art académique.

l'(art) académique

académiquement :

  • d'une manière académique ;

  • conformément aux normes et usages officiels ;

  • d'une manière qui manque de naturel et d'originalité ;

  • conventionnellement.

académiser (2) : soumettre à des normes académiques, conventionnelles.

s'académiser : se soumettre à de telles normes.

un académisme : un attachement excessif à l'enseignement conventionnel reçu dans une académie.

une, un académiste :

  • une, un élève, une, un artiste qui suit les cours d'une académie ;

  • celle, celui qui tient une académie d'équitation ou s'y forme à certains exercices.


D. une division territoriale en France.

une académie (4) : en France, une division territoriale et administrative de l'Université, l'ensemble des établissements et des maitres d'enseignement public de tous degrés, placée sous l'autorité d'un recteur.

elle, il est académique (4) : est relative, est relatif à une division territoriale et administrative de l'Université de France.


E. Belgique.

une séance académique : une séance solennelle, avec discours.

une salle académique : une salle destinée aux séances solennelles.

l’année académique, la rentrée académique, le calendrier académique : universitaire.

le corps académique : l’ensemble des enseignants.


F. Québec.

une académie (5) :

  • une petite institution privée où l’enseignement, assumé par un seul maitre, revêtait la forme d’un préceptorat ;

  • un établissement scolaire où l’on dispensait un enseignement se situant d’abord après les premières années d’école et, par la suite, après le cours primaire (cette désignation est restée par exemple pour l'Académie Saint-Louis) ;

  • une société de gens de lettres.


elle, il est académique :

  • elle est relative, il est relatif à une académie, un ancien établissement scolaire ;

  • elle est relative, il est relatif aux établissements scolaires, en partic. à ceux de niveau supérieur, à la formation et à l’enseignement qui y sont dispensés ; est scolaire ; est universitaire :

  • est orienté(e) vers la culture générale plutôt que vers les techniques ;

  • est théorique, sans portée pratique.


la liberté académique : la liberté d’expression reconnue aux professeurs d’un établissement d’enseignement, en particulier d’une université.

une salle académique : dans un établissement d’enseignement, une grande salle réservée à la tenue d’évènements spéciaux.


Voilà de bien tristes prémices, mais l’histoire et l’étymologie de ce nom nous apporteront des faits plus réjouissants.

D’abord parce que, avant de désigner la gardienne de la langue française, le nom Académie a désigné un jardin situé à Athènes où, au début du IVe siècle avant Jésus-Christ, enseigna Platon. Cette forme de patronage horticole explique peut-être la proximité, montrée par les mots, qui existe entre langues et plantes. Celle-ci s’est traduite par un grand nombre de titres d’ouvrages, le plus souvent à vocation pédagogique, parmi lesquels le fameux Jardin des racines grecques, que fit paraître Claude Lancelot en 1660 ou, plus près de nous, cette charmante Flore latine des dames et des gens du monde, ou clef des citations latines que l’on rencontre dans les ouvrages des écrivains français, de Pierre Larousse.

On n’oubliera pas non plus que langues et plantes sont classées par familles, certaines connues et nombreuses, comme la famille indo-européenne pour les langues ou celle des Cucurbitacées, pour les plantes, d’autres moins, comme la famille finno-ougrienne ou celle des Fagacées.

L’Académie, akademia, ou akademeia, était donc un jardin, ainsi nommé car il appartenait à un certain Akadémos. Ce nom, nous apprend le célèbre Bailly, était à l’origine une forme issue du béotien, un des dialectes parlés dans la Grèce ancienne, wheka-damos. Les tours et détours des langues sont parfois bien curieux, qui font que toutes les sociétés savantes appelées académies ont un nom qui vient du béotien, et que ce mot, quand il n’est plus un nom désignant une langue, mais un adjectif, est ainsi présenté dans le Dictionnaire de l’Académie française : « Lourd et grossier, comme l’étaient les Béotiens au dire des Athéniens », définition illustrée par ces exemples : Se heurter à un public béotien. Il a parlé devant des béotiens.

Ce nom, wheka-damos, ou akadémos en grec classique, désigne celui qui a les faveurs du peuple. On ne peut que se réjouir de ce rapport étroit, étymologique et originel entre l’Académie et le peuple, de ce rapport consubstantiel qui les unit. C’est un témoignage de plus de la force du lien existant entre les peuples et leur langue. C’est pour affermir ces liens qu’a été créée l’Académie française. Fénelon, parlant de la Grèce, a bien rendu compte de cette intrication entre un peuple et sa langue, lui qui écrivait : « Chez les Grecs, tout dépendait du peuple, et le peuple dépendait de la parole. »

En savoir plus : Académie française.


Le mot académicien est dérivé du thème du latin academicus, adjectif (avec le suffixe -ien).

Le nom (une) académie est emprunté au latin Acadēmīa (en grec Α κ α δ η ́ μ ε ι α) « jardin consacré au héros Α κ α ́ δ η μ ο ς aux alentours d'Athènes, où enseignait Platon ». Pour les sens liés à l'enseignement, il est emprunté à l'italien a(c)cademia (lui-même emprunté au latin acadēmīa) au sens de « lieu où enseignait Platon », et pour les établissements, seulement à partir du 17ème siècle.

Le mot académique est emprunté au latin academicus, substantif et adjectif. Il est aussi formé à partir d'académie « maison de jeu, tripot » et « société de gens de lettres », puis avec la création des circonscriptions universitaires en 1808.



mercredi 29 mai 2024

Mises à jour du dictionnaire international de la langue française

29 mai 2024 _ Les mots commençant par U V W X Y Z.

29 mai 2024 _ Liste des mots.

24 mai 2024 _ Les mots commençant par T.

17 mai 2024 _ Les mots commençant par S.

10 mai 2024 _ Les mots commençant par Q et R. 

4 mai 2024. Les mots commençant par P. 

21 avril 2024 _ Les mots commençant par N et O. 

15 avril 2024 _ Les mots commençant par L et M.

3 avril 2024 _ Les mots commençant par H I J K. 

28 mars 2024 _ Les mots commençant par F et G.

21 mars 2024 _ Les mots commençant par E.

15 mars 2024 _ Les mots commençant par D.

9 mars 2024 _ Les mots commençant par C.

17 février 2024 _ Les mots commençant par B.

5 février 2024 _ Les mots commençant par A.

3 mars 2023 _ Présentation du mégadictionnaire. 

12 octobre 2022 _ Des mots qui se ressemblent à l'oral et/ou à l'écrit.

Quatre adresses pour utiliser et télécharger ce dictionnaire, gratuitement et sans inscription :

http://www.pearltrees.com/dictho

https://www.dropbox.com/

https://sites.google.com/view/ledictho/accueil