Connaissez-vous le Dicthographe ?

Le Dicthographe est un dictionnaire qui aide à trouver les mots. Ce journal de bord relate sa progression et les prolongements qu'il suscite.

samedi 6 janvier 2018

C'est ça le projet Voltaire ?

 Extraits commentés d'un article de la Gazette des communes, une revue et un site de référence :
Concours de la fonction publique : les 10 fautes d’orthographe les plus fréquentes que vous ne devez pas faire
 Ce titre est un flagrant pléonasme ou une application tautologique telle que prônée par les publicitaires..
D’après le Baromètre Voltaire©, en 2010 les français maîtrisaient 51 % des règles de l’orthographe.
 On écrit : les Français.
Des presse(s) purée(s) ? Selon la nature des mots (verbe, nom commun, adjectifs, etc.), le pluriel sera apparent ou non. Si les noms et les adjectifs s’accordent souvent, les verbes, adverbes et prépositions sont invariables.
 On a ici une application de la cacographie : il s'agit de créer des graphies erronées pour compliquer l'approche de la langue, technique rentable mais inefficace. On n'écrira jamais "presses purées" ou "presses purée". On ne peut pas plus se dispenser du trait d'union pour presse-purée et casse-tête.
Casse tête des écoliers pour une règle peu logique. Selon la place du complément d’objet direct – qu’il ne faut pas confondre avec un autre complément (de lieu, de personnes, etc.), la présence d’un infinitif ou d’un pronom relatif, le participe passé s’accorde ou non. Une règle à pratiquer souvent pour l’intégrer correctement.
 Je ne connais pas le complément de personnes.
 C'est la présentation habituelle de cette règle qui n'est pas logique. On la comprend beaucoup plus facilement ici : Accord de l'adjectif ou du participe passé
Un accent sur le « a » ? Si « a » est la conjugaison du verbe avoir, pas d’accent : « Il a mal ». Mais si c’est une préposition : « Je suis à la mer », l’accent est obligatoire. Remplacez « a » par l’imparfait du verbe avoir. Si la phrase conserve son sens, pas d’accent (« il avait mal »).
 Le problème est que dans l'article, les A ne sont pas accentués : A vous de jouer ! pour À vous de jouer ! par exemple.
J’irai au cinéma, est une action future certaine. J’irais bien au cinéma mais…, est une action probable soumise à une condition.
 Depuis quand le futur est-il une certitude ?
Enfin une règle simple : quand « SI » est avant un verbe au présent, le verbe de la proposition suivante est au futur. Quand le verbe après « SI » est à l’imparfait, le verbe suivant est au conditionnel.
La proposition commençant par si n'est pas obligatoirement en début de phrase.
« On n’y va pas » signifie la négation de l’action d’aller. Cette négation est matérialisée par le « n » devant le « y ». Les mots « pas » ou « rien » confirme la négation. Ne pas confondre avec « on y va ». Si la liaison phonétique « ny » s’entend dans les deux cas, le sens n’est pas le même.
 Les mots « pas » ou « rien » confirment la négation (et non pas "confirme").
« CE », pronom démonstratif, permet de montrer, de désigner, comme son pluriel « CES » alors que « SE », pronom possessif, attribue une chose ou une action, comme son pluriel « SES ». Un piège : « Le cours s’est terminé très tard », une action (terminer) attribuée au cours donc « S ». Mais « Le cours, c’est terminé ! » indique que l’on ne va plus en cours, définitivement. La virgule fait toute la différence.
 "Se" serait maintenant un pronom possessif !
Le son « euil » possède deux écritures. Le plus souvent « euil » comme pour « écureuil » mais s’il est précédé des lettres « c » ou « g », ce sera « ueil » comme pour cercueil ».
 On peut écrire ce son d'autres façons : Mots et sons, études grapho-phonétiques
 En conclusion, utilisez plutôt le Dicthographe, gratuit et bien plus efficace.

dimanche 19 novembre 2017

Fables et chansons orthographiques

 Si tout un chacun garde un mauvais souvenir des leçons d'orthographe suivies d'exercices piégeurs portant davantage sur les exceptions, c'est aussi parce qu'il se rendait compte que les règles sont basées sur des listes de mots incomplètes ou peu significatives.
 L'enseignement reste élitiste tant qu'il ne remet en cause que les méthodes sans se soucier de la pertinence du contenu.
 Le blog orthographique est un exemple d'une présentation attrayante associée à une réflexion sur les fondamentaux de l'orthographe.
 C'est à découvrir ici : https://www.blog-orthographique.fr.

samedi 18 novembre 2017

Simplifications dicthographiques

 Pour faciliter la gestion du Dicthographe, j'ai supprimé ces sites : Les échos du Dictho, Les archives du Dictho, Index du Dicthographe et le Dicthographe à télécharger.
 Les téléchargements en html et pdf sont maintenant en page d'accueil : https://sites.google.com/site/ledictho/ .

dimanche 5 novembre 2017

Chagriné par une peau de chagrin

  Le nom un chagrin (1) désignant une espèce de cuir grenu, préparé avec la peau de la croupe du mulet, de l'âne ou du cheval et utilisé en reliure et en maroquinerie de luxe est emprunté au turc ṣaġrï « croupe d'un animal, la peau qu'on en prépare », une peau de chagrin étant une peau rêche, d'où chagriner (1), préparer une peau d'âne, de chèvre ou de mulet pour la rendre grenue, la transformer en chagrin.
 L'expression se rétrécir, diminuer comme une peau de chagrin, c'est-à-dire progressivement et jusqu'à disparition complète, vient du livre La Peau de chagrin de Balzac.
 Le verbe chagriner (2) est composé de cha- d'origine obscure et de grigner au sens de « grincer des dents, faire la grimace, être maussade », d'où un chagrin (2) une souffrance morale, un déplaisir dont la cause est un évènement précis, une manifestation de cette souffrance et un état de tristesse profonde, les adjectifs chagrinant et chagriné, et les mots peu utilisés : chagrinement, elle est chagrine, il est chagrin.
 Pour en savoir plus : Le Dicthographe.